Sitris

Le choix d'une vie
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Naline, Princesse d'Akane

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Naline, Princesse d'Akane   Ven 22 Fév - 19:33

[D’abord j’aurais aimé demander à incarner le personnage de la princesse d’Arkane, j’espère que ce sera bon ^^
Aussi, on m'a dit que la princesse est censée être la fille de la reine, seulement en lisant bien la fiche de Lelya, je ne vois vraiment aucune fille, même pas un amour xD
Alors je me permet de dire qu'elle est la fille adoptive du roi et aussi quelques 'aventures' dans sa vie pour avoir de quoi dire dans son histoire ^^ ]

Nom : Firen
Prénom : Naline
Surnom : Princesse d’Akane

Age : 19 ans
Sexe : F

Peuple : Royaume d’Akane
Alignement : Neutre
Grade désiré : Princesse d’Akane
Métier : Princesse

Description physique :
La première chose que l’on remarquerait chez elle serait sa longue et brillante chevelure rousse qui descend sauvagement le long de son dos. Pourtant attachée par des bâtons en chignon, sa longueur impressionnante donne parfois l’illusion de représenter d’ardentes flammes lorsque sa propriétaire est en action. Ses traits fins et jeunes accentuent la profondeur de ses yeux aux pupilles noisette. Cette grande femme peu vêtue porte une fine tunique de soie représentant des écritures un peu plus foncées et peu visibles, recouvrant à peine une partie de son bras gauche et mettant en valeur ses atouts féminins bien visibles. Son autre épaule est nue et une ceinture en dessous de ses seins empêche la soie blanche de tomber, laissant le ventre à l’air libre également et montrant au monde ce piercing argenté au nombril. Une autre ceinture brune entoure son bassin pour tenir un nouveau vêtement de soie blanche presque transparente contenant quelques œuvres artistiques dorées qui descendraient voluptueusement le long de sa cuisse droite jusqu’à caresser son genou. Une petite sacoche est accrochée au dessus de sa cuisse gauche, recueillant toute sorte d’affaire que la jeune femme déciderait de prendre sur elle. Non mécontente de montrer tant de son être au regard des personnes, un sous vêtement clair est visible également en dessous de sa ceinture. Naline est mince et possède un corps magnifiquement proportionné où les seuls membres qui pourraient être qualifiés d’au dessus de la moyenne seraient ceux que les hommes apprécieraient le plus. Ses jambes longues et fines lui permettent de se déplacer aisément et sa grandeur d’imposer le respect à ceux qui l’entourent. Son aspect mur et adulte fais penser que son age est beaucoup plus grand qu’une demoiselle de dix-neuf ans. Elle doit cette illusion à ses nombreux entraînements et à son histoire peu facile à entendre. Elle porte des mitaines marron dont le gauche ne recouvre que son poignet et la paume de sa main, passant par l’intersection entre l’index et le pouce. Cette différence est due à la façon dont elle manipule ses deux armes, étant aussi bonne gauchère que droitière mais offrant à ses lames deux fonctions non similaires. Au dessous de son poignet droit se trouve un étrange tatouage aux dessins arabesques rouges. Il serait le signe de sa maîtrise pour les flammes et serait gravé à jamais sur sa chair. Pour son statut de Princesse, Naline porte sur le front une furtive couronne visible que devant car ses cheveux la dissimulent à moitié. Cette belle femme montre par son apparence qu’elle n’est pas à prendre à la légère et bien que ses habits pourraient lui conférer un caractère facile, ses manières et ses lames dissuadent toute proposition grossière.

Description Morale : Osée par les habits, distante par le caractère. Elle déteste que l’on se mêle de ses affaires et encore plus être jugée trop facilement. Elle pense son cœur fermé à tout ‘mâle’ et essaie de s’attacher le moins possible pour éviter des situations embarrassantes où douloureuse. Elle reste cependant une fidèle compagnon à ses proches et partage une bonne entente avec le chef, son bras droit, la reine et le roi, bien que ce dernier ait mis fin à sa vie il y a peu. Naline est d’un naturel sympathique si ce n’est qu’elle a la fâcheuse manie de dire ce qu’elle pense tout en connaissant les conséquences. Cependant il lui arrive d’être froide et d’hausser le ton pour marquer son autorité. Elle aime montrer qu’elle est supérieure et défi ceux qui osent la contredire. Cette princesse bien tempétueuse se surprend bien souvent à rêver, réfléchissant toujours avant d’agir et ne laissant rien au hasard derrière elle. Elle aime être regardée mais ne regarde que ceux qu’elle connaît. La plupart du temps elle le passe dans une salle du palais à s’entraîner pour un quelconque danger. Elle a pour ambition plus tard de devenir une puissante reine comme Leyla, mais redoute d’avoir à diriger le pays comme cette dernière.
Malicieuse, Naline sort souvent de son palais pour se découvrir. Elle aime les murmures à son passage et n’a pas peur d’être pris pour cible dans une tentative agressive vaine. Son grade élevé ne lui permet pas de mener une vie sereine et paisible. Au contraire, et c’est pour cela qu’elle accepte d’être la princesse d’Akane, son rôle consistant à faire respecter l’ordre, parfois aider la reine et à mener quelques missions discrètes et courtes. La belle rousse est parfois orgueilleuse mais connaît ses capacités et ses limites. Elle a pour habitude de tout faire elle-même car sa confiance envers les autres est limitée. Elle est avant tout une guerrière et comprend l’ampleur que prennent des guerres, des combats pour ne rien prendre à la légère. Sauvage mais non cruelle, Naline n’est ni du genre à s’attirer les ennuis, ni à en créer. Elle préfère au contraire résoudre les problèmes à sa façon et son caractère têtu fait qu’elle ne lâcha jamais une affaire sans l’avoir fini.

Armes : Deux épées tranchantes aux formes rondes et originales. L’un sert pour l’attaque, l’autre pour la défense. [Je sais pas trop comment les décrire, regardez les images.. :S]

Autres : Faire enflammer sa longue chevelure rousse.


---------------------

Hors-jeu :

Comment avez-vous connu le forum ? Par un autre forum ^_^
Comment le trouvez-vous ? Tout neuf :p
Votre expérience du RP ?Un peu plus d’une année
Questions ? Suis-je acceptée… ? xD


Dernière édition par Naline le Ven 22 Fév - 23:26, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Ven 22 Fév - 19:33

Histoire : - « 19 ans mesdames et messieurs ! Et je peux me vanter de connaître son histoire !
Maintenant écoutez, je vais vous la conter. »
- « Faites, mais je doute que vous sachiez grande chose de moi. »

Adossée contre le bar, un verre d’hydromel à la main, elle prêtait une oreille attentive au conteur qui avait captivé toute l’attention des personnes ici présentes. Ce dernier avait attendu qu’il n’y ai plus aucun bruit dans la taverne avant de commencer d’une voix forte, marchant sur l’estrade la tête pensive.
- « Née d’un père et d’une mère qui vénéraient le feu… »
*Faux*

Un léger sourire s’esquissa sur les lèvres de la jeune femme. Elle n’avait jamais connu sa mère et son père était un rebelle pacifiste, voulant partir pour un autre continent. Il préférait l’eau au feu et voulait que sa fille ne soit pas corrompue par le peuple du royaume d’Akane. Mais il était compréhensible que le conteur se trompe car le père de Naline eut une maîtresse.

- « Lors de ses quatre ans, des bandits s’immiscèrent dans la maison pour voler leur biens ! Mais le père les attendait de pied ferme, sachant on ne sait comment qu’ils allaient venir.

Cette fois ce n’était pas tout à fait faux, mais elle savait pourquoi son père les attendait. Ces brigands ne cherchaient qu’une seule chose, c’était une pierre précieuse de quelques karas qui avait été vantée lors d’une vente aux enchères. M.Firen avait déjà reçu des menaces le jour même, mais au lieu de céder il avait préféré résister dans l’espoir de garder le seul héritage de leur famille.

-« Mais ils étaient bien trop nombreux, le père et la mère furent tués à coups de couteaux. La petite quant à elle n’était pas dans cette maison, elle jouait dans sa salle de jeu se trouvant au sous sol. »
*Faux*

Elle dormait dans sa chambre car ce soir là. Telle était la raison de la présence des deux parents cette nuit. La dame fut assassinée la première car elle était descendue pour voir ce qu’il s’était passé. Naline avait la porte fermée, elle se terrait sous sa couette en se bouchant les oreilles pour ne plus entendre les affreux hurlements de son père et de sa maîtresse. Puis tout redevint silencieux. Lorsqu’elle enleva ses mains, elle n’entendait plus qu’un bruit de pas. Elle sentait une démarche lente et saccadée qui montait les escaliers : ‘Boum boum…. Boum boum…. Boum boum….’
Il approchait. Elle avait laissé sa tête dépasser de sa couette pour fixer la porte. Elle retenait sa respiration, serrait la mâchoire, empêchait ses larmes de couler le long de ses joues.
La poignée s’abaissa… Mais la porte ne s’ouvrit pas.
- « Viens ça m’étonnerait que ce soit dans la chambre de la gamine ! »
- « Laisse, je jette juste un coup d’œil, on ne sait jamais avec lui. »

La porte grinçante s’ouvrit lentement, la lumière pénétra dans la pièce et la petite s’était emmitouflée dans ses draps dans l’espoir de ne pas être vue.
- « Eh ! La fillette est là ! »
- « Merde on va pas tuer la gosse ! »
- « On a pas vraiment le choix maintenant… »

Les mêmes bruits de pas sur la moquette, il s’approchait. ‘Boum boum… boum boum… boum boum…’
Elle tremblait comme une feuille, laissant échapper un sanglot sans le vouloir. La petite se mordit la lèvre en espérant que l’homme ne l’ait pas entendu puis elle attendit. Les secondes passèrent, le silence était revenu, lorsque soudain une violente force balaya la couette d’un geste, découvrant la petite rouquine qui poussa un cri recroquevillé sur elle-même.
- « Te voilà… » Avait lâché la silhouette noire qui tenait à la lumière un objet pointu et brillant. Sa main empoigna la chevelure déjà longue de sa victime. Cette dernière fondit en larme, tentant de se débattre. Son agresseur la souleva et la dévoila au grand jour. Il adressa un regard peu stable à son compagnon et approcha la lame de son couteau de la gorge de la fillette qui pleurait, hurlait effrayée. Alors qu’il allait l’égorger, une douleur vive lui arracha un cri et il lâcha les cheveux de Naline pour porter à sa bouche sa main brûlée.
- « Qu’est ce que tu fous ? »
- « La gamine… Elle prend feu ! »

Ils regardèrent horrifiés les cheveux de la petite devenir de grandes flammes puis il reculèrent vivement lorsque les meubles furent touchés également.
- « On s’en fout vient, je l’ai ! » Cria un troisième homme en descendant du grenier avec un objet luisant dans les mains. Les voleurs prirent les escaliers et sortirent de la maison qui prenait feu sans même se soucier du sort de la fillette qui s’était enflammée.


- « Ils ont mis le feu à la maison, et c’est là que notre Princesse à fait découvrir son talent. Elle résista aux flammes de l’incendie et fut portée pour morte avec ses parents. Cependant elle n’était pas morte, elle s’était simplement enfuie loin, très loin…
Toute l’attention était braquée sur le conteur qui se donnait à cœur joie de dévoiler une partie de la vie de la Princesse, même si la plupart de ses paroles étaient fausses où détournées. Il continua sous l’œil attentif de la jeune femme.
- « Un mois plus tard, un forgeron la prit sous son aile.

Elle avait passé un mois à errer dans les rues seule, vivant des petites pièces que lui donnaient les personnes attendries, et dormant dans les rues, les coins sombres pour ne pas se faire surprendre. Plusieurs fois on avait tenté de lui faire du mal mais ses cheveux prenaient feu à chaque fois qu’elle avait peur. Elle dut apprendre à maîtriser ce don en un mois seulement. Puis un beau jour, elle était dans une boutique de forgeron et regardait avec envie les armes. Elle rêvait déjà d’en manipuler, de s’en servir pour se défendre. Alors qu’elle touchait délicatement une lame aiguisée…
- « Fais attention à ne pas te couper petite. »
Il regardait les sourcils froncés cette enfant crasseuse qui se coupa par sursaut en entendant la voix du forgeron. Ce dernier soupira puis sortit un mouchoir de sa poche avant de le lui tendre.
- « Où sont tes parents ? »
- « J’ai.. pas de parents… »
Avait-elle répondu avec hésitation, prenant le mouchoir pour l’enrouler autour de son doigt. Une femme derrière approuva ces dires.
- « Je la vois traîner dans les rues toute seule matin et soir depuis deux semaines déjà, je me demande bien comme elle fait pour être encore vivante !
L’homme renvoya aimablement sa cliente aux armes qu’elle était en train d’étudier. Puis il reposa son regard sur la petite qui continuait d’observer ces armes, fascinée.
- « Si tu m’aide à faire marcher la boutique, je t’adopterais. »
La fillette regarda le forgeron, il semblait sincère et assez tendre. Elle accepta d’un hochement de tête et il l’emmena pour se laver et se changer…


- « Cependant, elle ne cessait de chiper les armes le soir pour s’entraîner. Ses talents évoluaient au fil des années jusqu’à ses dix ans où pour son anniversaire elle reçut deux magnifiques lames que vous pouvez voir ici présentes…
La jeune femme lança un regard noir à tous ceux qui scrutaient ses épées. Elles étaient magnifiquement bien décorées, fascinantes par leur formes et originales, mais elles n’en restaient pas moins meurtrières.

Elle se souvint de ce jour où son père adoptif lui avait offert ces armes, ne connaissant pas le don de l’enfant et ayant enfin cédé à toutes ses demandes d’avoir des épées tous les ans.


- « Seulement, continua le conteur, elle n’eut pas le loisir de se servir de la forge comme lieu d’entraînement pour ses nouvelles armes car le lendemain, le brave forgeron attrapa une maladie qui le força à rester chez lui. Il mourut trois jours après.
*Faux*

Deux jours. Ce souvenir était peut être le plus douloureux que possédait la Princesse. Elle était pendant ces deux jours restée auprès de l’homme pour subvenir à tous ses besoins, ne s’entraînant même plus une seule fois, et il mourut dans ses bras et mouillé de ses larmes.

– « Ce n’est pas tout, le jour de sa mort un prêtre offrit une cérémonie en son honneur, et lorsqu’il se tourna vers elle pour lui demander si elle avait encore des choses à dire, elle n’était plus là…

Enfuie. Oui. Mais elle n’avait pas eu le choix. Être ainsi devant tous le monde, devant tous ces regards attristés qui offraient les condoléances à la petite de 10 ans… Il eut fallut qu’une des personnes, une des connaissances du forgeron en soit aussi une de la petite. Oui… Il avait fait fabriquer son couteau tranchant cher son père adoptif, ce même couteau qui, 6 ans auparavant avait failli l’égorger. Elle l’avait reconnu le malfrat, et lui aussi avait reconnu cette longue chevelure rousse qui avait encore poussée. Elle était partie, il l’avait poursuivi.

– « Et le lendemain, nous apprîmes tous dans le journal qu’un homme d’une quarantaine d’année était mort assassiné par une enfant de dix ans, à coup de lame qui avaient transpercés sa chair.
*Faux.*

Ce n’était pas un simple homme puisqu’il était un des tueurs de ses anciens tuteurs. Il l’avait poursuivi jusqu’à une ruelle et le meurtre eut lieu le jour même, pas le lendemain….
- « Tu n’iras pas plus loin… »
- « Allez vous en ! »
- « Je sais pas comment tu t’en ai sortie, mais je ne te laisserais pas une seconde chance. Je ne prendrais pas le risque de te laisser vivante… »

Elle reconnut le couteau qu’il sortit à ce moment, et n’eut d’autres choix que de sortir ses deux armes. Ces dernières étaient encore bien trop lourdes pour la petite, mais elle les tenait fermement, déterminée à vivre encore. Il s’était reculé, d’abord surpris, puis il avait éclaté d’un rire moqueur, déstabilisent Naline. Enfin, il s’était ré avancé et avait levé son couteau, confiant. Sa démarche était toujours saccadée, lente, elle s’en souvenait. D’un pas sur le coté elle évita avec souplesse le poignard. Elle lâcha une de ses armes et prit la deuxième à deux mains pour l’abattre diagonalement du bas vers le haut sur l’homme qui se la prit au bassin. Hurlant de douleur, il s’écroula. Hurlant de rage, elle l’acheva. C’est ainsi que pour la première fois elle ôta la vie à un homme et vengea en partie ceux qu’il avait tués.


– « Un semblant d’avis de recherche fut lancé sur elle, non pas pour la mettre en prison où la tuer, mais pour la retrouver. Elle n’était alors qu’une enfant qu’il fallait remettre dans le droit chemin. Mais alors que la vie redevenait dure pour elle, la chance lui sourit à nouveau, elle tomba sur le roi en personne.

C’était trois jours plus tard. Elle vagabondait prés du palais, voulant y entrer pour s’y mettre à l’abri. Là elle savait qu’il n’y avait pas de bandit au moins. En pleine nuit, elle avait d’ailleurs réussi à y entrer lors d’un tour de garde de deux hommes. Mais une fois à l’intérieur, un valet l’avait surpris. Il s’apprêtait à la faire sortir lorsqu’une voix lui ordonna d’arrêter, la voix du roi. Ce dernier avait ensuite ordonné de loger et de nourrir l’enfant, jusqu’à ce qu’elle trouve une nouvelle famille d’accueil.

- « Elle resta au palais durant 4 ans où elle décida de partir d’elle-même.
*Faux*

Elle s’était entraînée tous les jours, maniant ses armes avec toujours plus de précision et se servant d’un maître d’arme pour lui apprendre les techniques requises pour savoir se battre. Elle avait quatorze ans lorsqu’elle lut dans le journal que des bandits s’étaient infiltrés dans une maison pour tuer les habitants et voler leur bien le plus précieux.
Le lendemain elle était sortie à la recherche de ces bandits, voulant les détruire afin qu’ils ne nuisent plus au peuple…


- « Savez vous ce qu’elle est allée faire ? Oui.. Vous le savez, c’est d’ailleurs cela qui lui a valu auprès du roi le titre de princesse, lorsqu’il eut par la suite décidé de la garder… Cette guerrière a déniché la planque des bandits, elle les as tous tué… »

Elle était d’abord allée sur les lieux du crime, menant sa propre enquête. Elle a ensuite guetté les objets précieux des ventes aux enchères puis s’est rendue prés d’une maison qu’elle estimait être la prochaine cible. Elle n’avait pas loupé, les bandits y pénétrèrent. Seulement elle n’intervint pas, elle les laissa piller et lorsqu’ils repartirent les suivit jusqu’à leur repaire. La jeune fille s’était entrepris ensuite de dégainer les armes et de ‘jouer’ avec ses cheveux pour brûler le repaire et tuer ceux qui voulaient sortir pour fuir…

- « Cela lui a valu d’être en première page dans le journal, beaucoup l’ont acclamé comme une héros à ce moment. Le roi l’a gardé au palais, elle est maintenant devenue princesse. La suite, vous la connaissez…
Elle regarda un à un les gens qui faisaient de même. Le conteur lui adressa un sourire. Il demanda s’il avait dit la vérité. La Princesse éclata d’un grand rire, elle se redressa et se dirigea vers la sortie. Elle partie en riant, n’adressant aucun mot à l’assemblée…
Revenir en haut Aller en bas
PNJ
~ Admin & PNJ ~
avatar

Nombre de messages : 110
Age : 27
Date d'inscription : 12/08/2007

MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Ven 22 Fév - 21:38

Bienvenue ! =D

Très belle histoire, pour moi il n'y a pas de problème

Je te valide mais il faudra voir plus précisemment au retour de la reine Leyla. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sitris.1fr1.net
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Ven 22 Fév - 21:50

Sois la bienvenue et elle est vraiment superbe ton histoire!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Ven 22 Fév - 22:50

Merci beaucoup ^^
A son retour je discuterais avec elle alors :p

Je crois qu'elle me connait, sous le nom d'Angell...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Sam 23 Fév - 13:22

moi aussi d'ailleurs :p et pas que sous celui-la d'ailleurs. De même que tu me connais sous d'autres pseudo^^

En tout cas, bienvenue (oui, en théorie j'étais là avant toi, mais j'ai eu un p'tit soucis pour m'inscrire au début, j'ai pas reçu le mail de confirmation >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Mar 26 Fév - 14:00

Moi j'adore le conteur. ^^

je voudrais savoir, est-ce que tout le monde fait des présentations si longes? J'ai aucune chance face à vous. -_-'

Bienvenue quand même! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Mar 26 Fév - 20:24

Bah nous ne sommes pas dans un concours de présentations la plus longue à faire :p
Personnellement j'ai beaucoup aimé ta fiche et j'ai pas vraiment fait attention à sa longueur Wink

Merci ^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Dim 2 Mar - 13:03

Ma première réaction en rentrant :

"Ben tiens, j'"ai une fille ? xD"

De toute façon, ça ne me dérange pas ^^
D'ailleurs, je pense que ce serait plus simple que tu dises que ce soit moi qui t'ai adoptée plutôt que de parler d'un roi qui est pour le moment invisible...

Enfin, après, c'est toi qui voit... xD
Sinon, bienvenue ^^ (ouais, j'ai réussi à ramener du monde xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Dim 2 Mar - 13:05

D'acc, alors c'est toi qui m'as adoptée ^^

Ça te dérange si ma perso appelle la tienne 'maman' ? (enfin 'mère' quand y'a du monde XD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Dim 2 Mar - 13:11

Nan, ça me dérange pas ^^ (et tu auras droit à un 'ma fille' en échange xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   Dim 2 Mar - 13:39

Ouaaaaaah !
Et elle aura droit aux calins quand elle se sent frustrée ? bounce

^^


edit : un ptit truc, est ce que je peux avoir mon rang maintenant ? Rolling Eyes

edit 2 : merciiiii Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Naline, Princesse d'Akane   

Revenir en haut Aller en bas
 
Naline, Princesse d'Akane
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Description d'Akane Beach
» Stela-Attention l'adrénaline est dangereuse pour moi-
» Mission B - Capture au port de Raiun (PV Akane)
» [HRP] De la bonne transmission des ordres de missions
» Et c'est ainsi que... Akane Hirogami [En cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sitris :: • Parchemins validés-
Sauter vers: